- ESCE mène à tout-

 

Aujourd’hui nous te présentons le parcours de Gaspard Chevallier, diplômé de l’ESCE en 1993.

 

Hello Gaspard, peux-tu nous résumer ton parcours ? 

L’ESCE mène à tout, j’en suis une preuve vivante ! Diplômé en 1993, j’ai rapidement eu l’appel du large et je me suis expatrié en 1996 au service d’une agence de presse qui m’a fait habiter dans seize pays et sur les quatre continents. J’ai posé mes valises en Espagne en 2003 pour monter une société de publicité extérieure. La crise de 2008 a eu raison de ma petite entreprise et de mes ambitions d’entrepreneur. Je suis redevenu salarié en laissant la publicité pour les nouvelles technologies.
Un secteur glamour certes, mais quelque peu instable que j’ai quitté en 2016 pour aller travailler comme directeur commercial pour une fabrique de papier, poste que j’occupe actuellement. Je vis toujours en Espagne, à San Sebastian. 

 

Qu’est-ce qui t’a poussé à te diriger vers l’industrie du papier ?

J’ai toujours aimé écrire, c’est une façon de m’évader. J’ai commencé par écrire un roman, puis j’ai raconté dans un livre mon expérience d’entrepreneur. Vivant en Espagne depuis 20 ans, j’ai ensuite compilé dans un essai (Bienvenue chez les Ibériques) les anecdotes d’un « franchouillard » découvrant ce pays. Mon petit dernier : Bienvenue chez les Gaulois, porte sur l’hexagone, pays que je connais très bien...puisque je ne l’habite plus depuis 25 ans ! 

 

Où peut-on te retrouver ?

 La vidéo de présentation de mon dernier livre: https://www.youtube.com/watch?v=KQCgDht2Z-w&feature=youtu.be  

 Le lien Amazon pour l’acheter en format digital ou broché: https://amzn.to/2EUEaMH  

 

 Qu’est-ce que l’ESCE t’a apporté durant ce parcours ?

J’ai adoré les 4 années passées à l’ESCE. En dehors de ses « atouts classiques » : formation, stages en entreprise, vie associative…j’ai connu à l’ESCE de merveilleuses personnes qui m’ont permis d’évoluer et de murir professionnellement, mais surtout personnellement. « Il n’est de richesse que d’Hommes » écrivait Saint-Exupéry…et il avait bien raison !    

Des conseils pour les Alumni ?

 N’ayez pas peur ! La peur est le plus grand mal de l’humanité. Elle divise, rend les gens malheureux, parfois même aigris, et surtout elle détruit les rêves. « Tant de fois, j’ai eu peur pour des choses qui ne sont…jamais arrivées », chacun peut se dire cette phrase, malheureusement.  

Allez au bout de vos rêves, il ne doit y avoir aucune limite à cela !  

 

Si tu connais des Alumni avec un parcours atypique ou si tu as toi-même un parcours atypique et que tu souhaites en parler, n’hésite pas à nous écrire !

Other news